Notre Rentrée littéraire 2019
Quatre romans pour une rentrée sous le signe de la découverte


Cette année, nous vous proposons une Rentrée littéraire ressérée autour de quatre romans, trois auteurs français et un auteur italien.

- Demain est une autre nuit de Yann Queffélec

C’est dans une chambre d’hôpital, un soir de neige, que commence ce récit. Yann Queffélec vient rendre visite à son jeune frère Tanguy qu’il n’a pas vu depuis des années. Les deux frères se mettent à bavarder : de leur vie, de leurs souvenirs, d’un passé familial toujours aussi lourd de nondits.
Et cela dure toute la nuit.Un récit passionné sur la fraternité, la place de chacun au sein de la famille, mais aussi un dialogue corrosif entre deux frères qui se disent la vérité.
" La famille, oui, c’est bien, rassurant, ça fait bloc, c’est un cadre rituel où l’on grandit vers l’âge d’homme. La famille c’est nuisible, souvent, étouffant, injuste, sournois, c’est le règne animal du chacun-pour-soi : on peut y laisser sa raison, sa peau. T’en penses quoi, frérot ? »

- Un peu de nuit en plein jour de Erik L'Homme

Ce pourrait être le monde de demain. Paris est envahi par une obscurité perpétuelle et livré aux instincts redevenus primaires de certains habitants, désormais organisés en clans. Dans ce monde urbain terriblement violent, Féral est un des rares ayant des souvenirs des temps anciens. Il est aussi un as de la « cogne », ces combats à mains nues qui opposent les plus forts des clans dans des grandmesses expiatoires.
C’est lors d’une de ces cognes que Féral rencontre Livie, qui respire la liberté, la beauté, l’intelligence, la force. Leur amour est immédiat, charnel, entier. Mais le destin de Féral va se fracasser sur cette jeune femme qui n’est pas libre de l’aimer.
Bijou littéraire, Un peu de nuit en plein jour parle de notre monde qui s’abîme, de la part de sauvagerie en l’homme, de l’inéluctabilité des destins.

- Où bat le coeur du monde de Philippe Hayat

Frappé de mutisme après la disparition de son père, Darius Zaken grandit dans le Tunis des années trente, élevé par sa mère Stella qui sacrifie tout pour forger à son fils un grand destin.
Tandis que le jeune garçon lutte pour se montrer à la hauteur, le swing d’une clarinette vient ébranler le cocon maternel. Darius se découvre un don irrésistible pour cet instrument qui lui redonne voix. Une autre vie s’offre à lui, plus vive et plus intense.
De la Tunisie française jusqu’à l’Amérique ségrégationniste, en passant par l’Europe de la Libération, un magnifique roman initiatique au son du jazz.

- Chaque fidélité de Marco Missiroli

Carlo enseigne la littérature à Milan, tandis que sa femme Margherita vend des appartements. Ils s’aiment mais leurs doutes grandissent quant à leur capacité à rester fidèles, comme leurs parents. Quand Carlo est surpris sur le point de franchir la ligne rouge avec son étudiante Sofia, Margherita, très affectée, cède à la tentation, une fois. Au même moment, un superbe appartement va l’obséder. L’obtenir pourrait sauver leur couple.
Neuf ans plus tard, ils y vivent. Margherita est une mère comblée ; Carlo a cessé d’être volage, mais l’ombre de Sofia plane toujours sur eux. Alors quand Margherita découvre que la jeune femme envoie des livres à son mari, le couple vacille. Et si la vraie solution pour aller de l’avant était de la revoir à Rimini, où elle vit désormais ?
Un roman subtil sur la forme du couple contemporain.

Rendez-vous en librairie le 14 août. 

Pour télécharger notre plaquette de rentrée, c'est ICI. 

Rentrée littéraire 2019

Livres liés

Auteurs liés