Calmann-Levy

recherche avancée

No Home -

Prix TTC : 21.90 €

EAN : 9782702159637

Code Hachette : 7018924

Format : 135 x 215 mm

450 pages

Parution : 4 janvier 2017

Acheter ce livre Acheter ce livre
Nouveauté
Deux soeurs à la destinée bouleversante.
Trois siècles d’histoire.
« Une réussite éclatante. »
                            Los Angeles Times
 
XVIIIe siècle, au plus fort de la traite des esclaves. Effia et Esi naissent de la même mère, dans deux villages rivaux du Ghana. La sublime Effi a est mariée de force à un Anglais, le capitaine du Fort de Cape Coast. Leur chambre surplombe les cachots où sont enfermés les captifs qui deviendront esclaves une fois l’océan traversé. Effi a ignore que sa soeur Esi y est emprisonnée, avant d’être expédiée en Amérique où des champs de coton jusqu’à Harlem, ses enfants et petits- enfants seront inlassablement jugés pour la couleur de leur peau. La descendance
d’Effia, métissée et éduquée, connaît une autre forme de souffrance : perpétuer sur place le commerce triangulaire familial puis survivre dans un pays meurtri pour des générations.
Navigant brillamment entre Afrique et Amérique, Yaa Gyasi écrit le destin d’une famille à l’arbre généalogique brisé par la cruauté des hommes. Un voyage dans le temps inoubliable.
 
Roman traduit de l'anglais par Anne Damour.
 
« Il est impossible de ne pas être en admiration
devant l’ambition et la portée de No Home. »
The New York Times
 
« No Home a l’envergure de trois siècles entiers.
Chaque chapitre donne l’impression d’un roman miniature. »
New York Magazine
 
NO HOME

« Dans une écriture limpide et resserrée, [Yaa Gyasi] signe un roman de survie porté par des personnages complexes. »
Gladys Marivat, Le Monde des livres. Lire l’article
 
« Il y a les bons, il y a les beaux, et il y a les grands livres. Ceux qui émeuvent et instruisent, et puis ceux, bien plus rares et précieux, qui ont en eux la force de changer notre manière d'appréhender la complexité de ce drôle de monde. No Home, le premier roman de Yaa Gyasi, appartient à cette seconde catégorie. »
Estelle Lenartowicz, Lire

« C’est remarquable. […] Il faut absolument suivre [Yaa Gyasi], elle va devenir un des géants de la littérature mondiale. »
France 2 « Télématin », coup de cœur de la librairie Lamartine

« Un texte remarquable sur la condition noire, mais aussi un somptueux roman polyphonique naviguant à travers les époques. »
Chayma Drira, Jeune Afrique. Lire l’article

« Cette fresque familiale et historique d'une formidable ampleur retrace, à travers les décennies et de part et d'autre de l'Atlantique, le destin d'une quinzaine de personnages de la même lignée. »
Madeleine Launay, Vanity Fair

« No Home est un texte très romanesque. Comme une nouvelle presque indépendante (mais en fait non), donc, chaque chapitre a sa chute qui peut mettre les larmes aux yeux, tellement ça va mal ou justement parce que tout à coup ça ne va pas si mal que ça. Les éléments historiques se fondent dans la sensibilité des personnages et les contraintes de la vie quotidienne. »
Mathieu Lindon, Libération. Lire la critique
 
« Encensée par la critique outre-Atlantique, présentée par le magazine Vogue comme un écrivain qui renouvelle le grand roman américain, Yaa Gyasi fait preuve d’un talent de conteuse et d’une ambition indéniable dans cette saga entêtante. »
Le Monde.fr

« Dans une langue émotive, organique, puissante, pleine d’images colorées et sonore comme la terre d'Afrique, dans ces échanges incessants entre les personnages et les époques […], Yaa Gyasi dessine avec finesse des sociétés qui entrent peu à peu dans la modernité. »
Blandine Hutin-Mercier, La MontagneLire l’article

« No Home est un roman d'une belle épaisseur. Mais le poids du papier n'est rien au regard de celui que porte la mémoire. »
Pierre Maury, Le Soir

« C’est […] d'une écriture dénuée de toute forme de sensiblerie ou de colère que le jeune auteure américaine d'origine ghanéenne Yaa Gyasi signe un premier roman étourdissant. »
Carrefour Savoirs

« Un premier roman magistral, fort en authenticité dans la veine d'une Toni Morrison (Beloved). »
L'Éveil normand

« Un pur bijou. »
Afrolivresque. Lire la critique
NO HOME

« Un premier roman époustouflant, une grande saga familiale qui déroule de manière concomitante trois siècles d'Histoire du Ghana et des Noirs américains. »
Charlène Busalli, Librairie du Tramway (Lyon) pour Page des libraires

« En Afrique comme en Amérique, No Home saisit et traduit, avec une étonnante immédiateté, combien la mémoire de la captivité est restée inscrite dans l’âme d’une nation. »
Booquin. Lire la critique
 
« No Home. Retenez bien ce titre car il fait partie des livres incontournables de cette rentrée ! »
Léa Touch Book. Lire la critique
 
« Émotions et magie sont les maîtres mots de ce roman qui emporte son lectorat et qui tient au cœur ! »
Lectures gourmandes. Lire la critique

« Une histoire maculée de terre et de sang qu’il faut continuer, plus que tout, à raconter. Il est certain qu’avec ce livre, une nouvelle voix de la littérature est née. »
Attractice Area. Lire la critique
 
« Une fresque familiale grandiose. »
L'Écran à la page. Lire la critique
 
« On saluera donc la performance de Yaa Gyasi qui, a 26 ans, réussit le tour de force de construire un roman formidablement bien documenté sans jamais tomber dans le jugement de valeur et à nous proposer une galerie de personnages que nous ne sommes pas prêts d’oublier ! »
Ma Collection de livres. Lire la critique
 
« Ce roman est incroyable et je pense n'avoir jamais rien lu de pareil. »
Au jardin suspendu. Lire la critique
 
« Yaa Gyasi est incontestablement la révélation de cette rentrée littéraire de janvier 2017. »
Adepte du livre. Lire la critique

« Construit avec élégance, étoffé avec minutie, d’une crédibilité et d’un dynamisme sans égal, [...] un roman tout simplement magistral ! »
Des Livres et moi. Lire la critique
 
« Il y a tant de maîtrise, tant de maturité dans le roman de Yaa Gyasi qu’on s’étonne lorsque l’on apprend que c’est l’œuvre d’une primo-romancière. »
Café Powell. Lire la critique
 
« Le roman est plein de poésie, l'écriture est belle, profonde, douce. »
Les Crokeuses. Lire la critique
 
« Un livre historiquement et sociologiquement important, traité d'une belle façon narrative. »
Les Carnets d'Eimelle. Lire la critique
 
« Il y a de ces livres qui, une fois finis, vous bouleversent, perturbent vos nuits et vous donnent envie d’avancer. No Home de Yaa Gyasi en est un. »
La Croisée des plumes. Lire la critique

« Une belle réussite ! »
En lisant en voyageant. Lire la critique
 
« Une histoire de trois siècles, riche et inachevée, à lire sans aucune hésitation. »
Chez Lo. Lire la critique
 
« Un roman particulièrement puissant. [...] Un vibrant rappel de ce qui ne doit plus arriver. »
Aux Douceurs littéraires. Lire la critique

« Une formidable fresque familiale. »
The Bloomsbury Muffin. Lire la critique
 
« Une passionnante lecture d'une saga familiale, et une auteure prometteuse. »
Chaise longue et bouquins. Lire la critique
 
« LE roman à lire, le titre qu’il ne faut surtout pas rater, et dont on espère qu’il deviendra avec le temps un grand classique de la littérature américaine. »
L'Homme qui lit. Lire la critique

« Encore une fois, la fiction se met au service de la compréhension du monde. Et quand c'est aussi bien fait, apprendre devient un vrai plaisir. »
Mots pour mots. Lire la critique
 
« Un récit d'une puissance incroyable. »
Mangeons les livres. Lire la critique
 
« Une histoire à la fois instructive et riche en émotions que je vous conseille de découvrir. »
Edyta et sa bibliothèque. Lire la critique
 
« Un premier roman vertigineux entre patchwork familial et fresque historique où chaque chapitre a la force narrative d’un mini roman. »
Les Petits Mots de Safiel. Lire la critique

« Une telle maturité de vue sur la vie et l’histoire de la part d’une auteure si jeune est très admirable. »
La Cause littéraire. Lire la critique
 
« Un très beau premier roman, ambitieux, qui ne peut laisser indifférent. » 
Booksnpics. Lire la critique

événements


22 décembre 2016

"No Home", un roman très attendu pour janvier

Yaa Gyasi vous présente son roman, "No Home". Du XVIIIe siècle à nos jours, 300 ans d'histoire de l'Afrique et de l'Amérique.

// en savoir plus

// plus d'événements