Calmann-Levy

recherche avancée

L’Homme sans concessions - © Fredstein.com

Prix TTC : 25.40 €

EAN : 9782702135662

Code Hachette : 5177563

Format : 150 x 230 mm

708 pages

Parution : 13 avril 2005

Acheter ce livre Acheter ce livre

L’Homme sans concessions

Michel Laval

Non-Fiction / Documents

Il y a des vies qui transcendent leur siècle. elles le sauvent, en quelque sorte, d’un jugement trop sévère de l’Histoire. La vie d’Arthur Koestler fut de celles-là. Né en 1905 dans une famille juive de la Mitteleuropa, Arthur Koestler noua avec l’Histoire une relation tumultueuse et passionnée qui le conduisit de la Vienne crépusculaire des années vingt à Londres où il mourut en 1983, sujet britannique parvenu au faîte d’une célébrité mondiale, en passant par la Palestine de la reconquête sioniste, le Berlin de la montée du nazisme, la Russie stalinienne de la grande famine de l’hiver 1932, l’Espagne de la guerre civile où il fut condamné à mort, la France de la drôle de guerre qui l’enferma dans un camp d' »indésirables », le Londres de la résistance héroïque à Hitler où il trouva refuge, le Paris effervescent de la Libération, l’Amérique du maccarthysme naissant et l’Etat d’Israël à peine proclamé et déjà assailli.
Auteur, avec Le Zéro et l’Infini, d’un des plus grands livres de la littérature politique du XXe siècle, exilé perpétuel, « cosmopolite déraciné », calomnié et persécuté de son vivant, voué à une sorte d’oubli depuis sa mort, Arthur Koestler fut de tous les grands combats de son temps.
Militant de la grande croisade antifasciste de l’entre-deux-guerres, il rompit avec le communisme lors des procès de Moscou et fut du petit nombre de ceux qui osèrent défier ensemble les deux grands systèmes totalitaires dont, l’un des premiers, il pressentit l’identité profonde. Rien ne put dévier sa route. rien n’échappa à son regard critique et à la liberté de son jugement.
Ce livre est l’histoire de cette vie hors du commun. C’est aussi le récit d’une époque qui s’enivra d’abstractions criminelles et renia son humanité au nom d’utopies monstreususes. Michel Laval nous la fait revivre avec un exceptionnel talent de narrateur, en suivant pas à pas, combat après combat, un de ses acteurs les plus lucides et les plus courageux.

Pas d'extrait de presse pour ce livre.
Pas d'avis pour ce livre.