Calmann-Levy

recherche avancée

Le Marcheur de Fès - © Neurden/ Roger-Viollet

Prix TTC : 16.00 €

EAN : 9782702144855

Code Hachette : 5186754

Format : 140 x 215 mm

192 pages

Parution : 11 septembre 2013

Acheter ce livre Acheter ce livre

"Nous aurions filé vers les Pyrénées. On aurait coupé l’Espagne de haut en bas. Une manière de césarienne pour exhumer ton histoire. Nous serions remontés au début, jusqu’à Fès, ta ville natale. Serions-nous jamais arrivés ?"
À l’automne 2012, j’ai voulu emmener mon père marocain dans les rues de sa jeunesse, le quartier juif de Fès, la médina, l’entrelacs de ses souvenirs campés entre l’université de la Karaouine et la façade de l’Empire qui fut jadis le plus grand cinéma d’Afrique du Nord.
J’ai fait le voyage sans lui. La maladie en a décidé ainsi, je suis devenu à sa place le marcheur de Fès. J’ai compris à quoi tient une existence. Un kilomètre à peine sépare le mellah de la ville moderne, le monde juif de l’ancien secteur européen. Dans ce mouchoir de poche, Moshé Maman est devenu Maurice Maman. Comme tous les siens, le Juif marocain a rêvé de s’intégrer à la France, de parler sa langue, d’y construire sa maison, sa famille, son avenir.
J"ai traversé les ruelles et les cimetières, poussé la pore des rares synagogues, parlé aux derniers Juifs fassis dont la flamme s’éteindra bientôt. À chaque pas, je suis tombé sur ce père longtemps inconnu. Jusqu’à tomber sur moi, à l’improviste.

LE MARCHEUR DE FES
 
 "La maladie, la mort, la fidélité à ses racines autant de thèmes qui font de ce livre l'ouvrage le plus personnel et le plus émouvant de son auteur."
J.-R.B., Lire
 
 

"C'est un monde perdu, empreint d'une paradoxale "nostalgie coloniale", qui revient à la mémoire: les visages oubliés de ceux qui ne sont plus, leur langue, leurs fêtes, laur maison. Leur chagrin aujourd'hui. Ce monde, l'auteur le saisit, à la pointe sèche, comme tremblée d'émotion et de justesse, un peu avant qu'il ne bascule dans sa nuit."
Olivier Mony, Livres Hebdo

"Un beau roman mémoriel et mélancolique, où l'auteur se montre assez humble et assez fin pour ériger mine de rien, avec le tombeau d'un père, celui d'une communauté aujourd'hui disparue."
Carrefour Savoirs

"Une vraie marche des émotions."
Nadège Badina, Librairie Majuscule-Birmann Thonon-les-Bains pour Page des libraires
Lire l'article

"Éric Fottorino nous plonge dans l'histoire et dans l'actualité du Maroc, retrace minutieusement le parcours de sa famille, et soulève une réflexion profonde sur l'importance de la filiation dans la construction identitaire."
M.B. Famille Chrétienne

"D'un mot à l'autre, d'une langue à l'autre, le voyage est aussi étymologique que géographique. Ce qui lui donne un charme fou!"
Madame Figaro

"Une forte émotion que les phrases de Fottorrino ont toujours su retenir et cette facon de dire que I'on peut aimer deux pères comme on aime ses deux enfants."
Mohammed Aïssaoui, Le Figaro Littéraire

"Ce voyage a Fès, réel et imaginaire, est aussi un voyage au coeur de l'intime, une declaration d'amour au père bouleversante.
Sylvie Prioul, Le Nouvel Observateur

"Déambulation intime, érudite, touchante"
François Montpezat, Les Dernières nouvelles d'Alsace

"Pour Eric Fottorino, la filiation est tout autant un parcours inititatique que géographique : "Je ne serai pas vraiment ton fils si mes yeux ne voient pas ce que tu as vu en premier."
Olivier Mony, Sud Ouest

Voir l'émission "Dans quelle étagère"/ France 2, le 29/11/2013

"Bien au-delà d'une flânerie ou d'une visite de la ville de Fès, c'est à une découverte très émouvante du lieu et de son histoire que nous convie l'auteur sur les traces d'un père qu'il a connu très tard et cherche à mieux connaître. On ferme le livre en remerciant l'auteur, tout en sachant qu'un jour ou l'autre il serait bien étonnant qu'on ne le rouvre pas pour retrouver encore un peu la force des émotions partagées au fil des pages".

Un avis de Serge Cabrol, à découvrir en intégralité sur encres-vagabondes.com

 

"C’est un récit personnel et émouvant qui n’a pas manqué de me faire voyager moi aussi, une écriture remplie d’émotions, on s’attendrait presque à trouver « les anciens » au détour d’une rue comme si d’un coup le passé refaisait surface".

Un avis à découvrir sur stemilou.over-blog.com

événements


27 novembre 2013

Rencontre avec Eric Fottorino à la librairie Mollat de Bordeaux

Le 28 novembre à partir de 18h, à l'occasion de la parution de son dernier livre "Le Marcheur de Fès"

// en savoir plus

// plus d'événements