Thématiques

Robert Pépin présente...

 

Le mot du directeur de collection

Une collection est  la rencontre d’une maison d’édition, avec son histoire et ses traditions, et de l’éditeur dont elle entend dévoiler l’univers. Voilà pourquoi lorsque les éditions Calmann-Lévy me proposèrent de créer la collection « Robert Pépin présente… », j’acceptai avec joie d'inscrire mes auteurs dans un catalogue où ils côtoieraient les  grands noms de la littérature et de la pensée des XIXe et XXe siècle et, dans le domaine  du roman policier, ceux de Patricia Highsmith, P. D. James, Patricia Cornwell, Donna Leon, etc..

 

J’entrai dans l’édition en traduisant des écrivains aussi littéraires  que Robert Graves, Kurt Vonnegut, Saul Bellow, Samuel Taylor Coleridge, T. C. Boyle, Bernard Malamud, Joseph Heller, David Malouf, etc. De cette pratique me vient le désir de traduire et de faire traduire mes romans policiers avec la même rigueur que celle qu’exigent les œuvres de la « littérature blanche ». Pour traiter de meurtres, d’attentats, de vengeances et autres joyeusetés illustrant la part sombre de la nature humaine, le roman policier n’en est en effet pas moins noble.


Mon métier consiste avant tout à révéler le jeune auteur qui apporte quelque chose de nouveau à un genre littéraire où tant de grands noms ont déjà brillé. Je n'oublie pas le plaisir que j’éprouvai à faire découvrir Michael Connelly et, plus tard, des romanciers aussi divers que le Suédois Henning Mankell, les Sud-africains Deon Meyer et Roger Smith, Les Américains C. J. Box et p.g. Sturges, la Russe Alexandra Marinina, la Japonaise Natsuo Kirino et bien d’autres encore.


Croire en eux et les soutenir  même si le succès tarde à venir, tel est mon credo, la  récompense étant de faire se côtoyer dans cette collection des univers aussi divers ceux d’un Lawrence Block et son Matt Scudder, d’un Michael Connelly et son inspecteur, d’un Lee Child et son Jack Reacher, etc., etc.
Faire honneur aux maîtres, mais aussi et surtout installer de nouveaux talents, partager mon enthousiasme pour un roman particulièrement bien ficelé ou superbement écrit, telle est mon ambition.

 

Robert Pépin

Filtrez par collection

Billy Ratliff, 19 ans
Billy Ratliff, 19 ans
01/04/2016
Nouvelle inédite avec Harry BOSCH, suivie, en exclusivité, d’un extrait de...
La Dernière prise
La Dernière prise
30/03/2016
« George Pelecanos rend fabuleusement l’ambiance vintage de DC et offre...
Les Tribulations de l'expéditif
Les Tribulations de l'expéditif...
23/03/2016
« Sturges mêle l’amour vrai à l’humour noir et ce bricolage,...
Un homme à terre
Un homme à terre
17/02/2016
«Smith écrit comme un Elmore Leonard de très mauvaise humeur.»
...
L.A. nocturne
L.A. nocturne
20/01/2016
«Corwin ne donne pas dans les scènes de basse violence au nom d’une pr...
Parce qu'ils le méritaient
Parce qu'ils le méritaient...
07/10/2015
« Dans une prose aiguisée
comme un bistouri, Swanson...
Les Dieux du verdict
Les Dieux du verdict
30/09/2015
« Michael Connelly abat le
marteau de la justice avec une
puissance sans...
Poussé à bout
Poussé à bout
02/09/2015
« C.J. Box dévoile une Amérique
de marginaux revenus aux valeurs...
Mulholland vue plongeante
Mulholland vue plongeante
02/09/2015
Trois nouvelles inédites  ! Suivies d’un extrait de Les Dieux du verdict, le...
Le Poète
Le Poète
17/06/2015

Le chef-d’oeuvre absolu de l’auteur. Prix Mystère de la

...
La Glace noire
La Glace noire
17/06/2015
Dans la chambre de motel où l’officier des ...
Los Angeles River
Los Angeles River
17/06/2015
« Il a réinventé le polar. Ni plus ni moins… Les suites sont...