Calmann-Levy

recherche avancée

Michel Laval

Michel Laval

Michel Laval est avocat. Il est l’auteur de Robert Brasillach, la trahison du clerc (Hachette Littérature, 1992) et de L’homme sans concessions : Arthur Koestler et son siècle (Calmann-Lévy, 2005. Prix de la biographie – Le Point 2006)

Bibliographie

  • image 01
  • image 01
  • image 01
TUE A l'ENNEMI
 
 

 

"C'est un récit, au lieu d'une académique monographie, qu'a voulu Michel Laval. Y font jeu égal une rigueur objective de cartographe et l'émotion d'un auteur, avocat de métier, qui marche dans les pas du héros de sa biographie. Avec une fidélité peu commune."
Philippe Delaroche, Lire
 
 "Michel Laval a su faire de son sujet la matière d'un livre qui dépasse de loin les limites du genre."
Michel Crépu, Revue des deux Mondes

"Mémorialiste intègre autant qu'historien scrupuleux, Michel Laval se livre a une minutieuse reconstitution de ces semaines d'apocalypse de cette bataille « morcelée en une multitude de combats singuliers sans lien ni cohérence. »"
Patrick Kéchichian, Art Press

"Porté par un style ardent, Michel Laval relate avec brio le mois de guerre du poète, et les atermoiements de l'état-major."
IS, Le Figaro Hors série

"[Michel Laval] ouvre un chant à la gloire de ces hommes d'un passé qui est le nôtre. Puisse ce livre, dans son sillage stimuler un nouvel intérêt pour Charles Péguy."
Monique Verdussen, La libre Belgique

"le livre le plus puissant écrit depuis longtemps sur les débuts de la grande guerre."
Marc Semo, Libération 
 

" En un temps où l'héroisme ne fait pas recette, ce livre vibrant de tendresse pour ce chevalier d'un autre âge et d'un autre monde est d'une bouleversante beauté."
Yves Viollier, La Vie

 

" Il fallait une plume pour rapporter les dernières heures d'un poète. Avocat de son état, Michel Laval possède une écriture dense et généreuse. [...] Il y a là le souffle d'une charge héroïque du monde ancien qui se meurt et qui l'ignore encore."
Philippe Maxence, Le Figaro magazine.

 

"Laval écrit avec minutie, lyrisme et élégance. Sa reconstitution tient de la cinéscénie."
Etienne de Montety, Le Figaro littéraire

10 juillet 2013

Tué à l’ennemi, Prix d’Académie 2013 décerné par L’Académie Française

Le récit de Michel Laval sur la dernière guerre de Charles Péguy récompensé.

// en savoir plus