Calmann-Levy

recherche avancée

George Pelecanos

© David Shankbone

George Pelecanos

.Né à Washington en 1957, George Pelecanos a fait tous les métiers avant de se lancer dans l’écriture. Auteur, entre autres ouvrages, de Drama City, Les Jardins de la Mort et Une balade dans la nuit, il est aussi l’un des grands scénaristes des séries télévisées The Wire (Sur écoute) et Treme.

Bibliographie

  • image 01
  • image 01
  • image 01
  • image 01
LA DERNIÈRE PRISE

« Avec ce captivant recueil en forme de kaléidoscope spatio-temporel, Pelecanos entérine la porosité des frontières qui ont longtemps séparé le roman noir du reste de la littérature. »
M. M., L'Humanité dimanche

« Des personnages forts et tourmentés, des destins forcément tragiques, et une invraisemblable débauche de petits détails (même sur des récits de quelques pages), qui donnent à ces vignettes d'un monde sombre et dangereux une patine inimitable. »
Philippe Blanchet,  Le Figaro magazine

« L'auteur n'est pas le roi de l'esbroufe ni du million d'exemplaires vendus. C'est un homme discret, comme son succès, qui a fait de la ville qui lui coule dans les veines, Washington DC, l'héroïne de ses romans. »
Julie Malaure, Le Point RED FURY
 

 

"On saluera, une fois encore, l'immense talent du romancier et scénariste Pelecanos, capable de croquer en 200 pages une époque, ses codes, ses langages et sa musique. Un régal !"
Bruno Corty, Le Figaro Littéraire

"Décor ad hoc pour ce polar rythmé comme un tube des 70's."
A.S., Télé 7 Jours 

"Ses dialogues comptent parmi les plus vifs et jouissifs du polar américain contemporain"
A.L., Marianne

"Un télescopage réussi pour un polar qui remonte le temps"
Le Progrès

"L'un des meilleurs romans du producteur de The Wire"
F.J. VSD

"Red Fury se lit sans reprendre son souffle, grâce à un Pelecanos plus en forme que jamais."
Marc Fernandez, Metronews
Lire l'article

"Alléluia, Pelecanos renoue avec ses grands classiques !"
Rolling Stone

"Un télescopage réussi pour un polar qui remonte le temps et met en scène des personnages ancrés dans l'histoire américaine."
Le Bien Public

LE DOUBLE PORTRAIT
 
"Chaque fois, Pelecanos glisse un peu de lui dans ses histoires très noires non dépourvues de sentiment. Spero Lucas, son nouveau héros est de la même veine, tendre mais musclé."
Christine Ferniot, Lire
 
"Loin des codes du thriller, Pelecanos néglige le suspense. Mais les dialogues sont acérés, les références musicales abondent, et tous les personnages - dealers, flics, commerçants, ados perdus - sont traités avec la même subtilité. "
AFP

"Comme James Ellroy avec Los Angeles, George Pelecanos se sert de Washington, sa ville natale, pour construire des intrigues qui allient histoire policière et analyse des côtés les plus sombres de la société américaine"
Corine Lesnes, Le Monde Hors-Série

"Avec un personnage comme Spero, Pelecanos reste dans sa logique d'écrivain de la rue. Il livre un récit brut, aux dialogues pleins de répartie et un sens du détail qui relève presque de l'approche journalistique."
Gwendoline Touchard, Page des Libraires

"Un héros déchiré entre ses pulsions violentes et son sens de la morale, un brin de machisme, un style cinématographique et des dialogues percutants : on se croirait dans une série américaine."
Femme Actuelle

"Washington possède avec George Pelecanos un portraitiste hors pair de la capitale américaine."
M. Melinard, L'Humanité Dimanche

"Fils d'un vétéran de la guerre du Viêt Nam, l'écrivain parle aussi ici de la difficile réinsertion des anciens soldats dans la société."
C. Balle, Le Parisien

"Avec Le Double Portrait, George Pelecanos signe un roman noir de grande classe autour d'un enquêteur singulier."
C. Authier, L'Opinion Indépendante

"Quelques idées bien arrêtées sur le rock, une bonne dose de sexe, un océan de turpitudes et un jeune justicier dégourdi - vétéran de l'Irak - distribuant les raclées, entre deux joints : Pelecanos s'amuse. Nous aussi."
P. Blanchet, RollingStone

"Concis, maigre et musclé, tel est aussi Lucas Spero, qu'une femme mariée rend fou d'amour dans Le Double Portrait. L'amour ? L'unique guerre qui désarme."
M. Séry, Le Monde des Livres
 

"Cette attention au détail, cette méticulosité se retrouve dans son dernier roman, Le Double Portrait, dans lequel il met en scène, pour la seconde fois, Spero Lucas, un ex-marine ayant combattu en Irak et reconverti en enquêteur priv" à Washington."
B. Corty, Le Figaro

"Si Pelecanos excelle dans la tension narrative et les règles du genre, ses romans valent aussi par leur dimension sociologique et culturelle qui fait de Washington un personnage à part entière."
C. Authier, L'Opinion Indépendante

"Un sens aigu du dialogue et un goût du détail journalistique."
Glamour

"Tendu, nerveux et percutant"
François Lestavel, Paris Match

"Pelecanos fait preuve ici d'une grande maîtrise et on sent que son expérience de scénariste (The Wire, Treme) influence de plus en plus son écriture. Un bon moment de lecture."
M.F., Alibi

"C'est nerveux, tendu, avec ce qu'il faut de moments de latence et d'explosions de violence."
L'Opinion Indépendante

"Tous les ingrédients qui rendent les romans de George Pelecanos formidables sont là : le sens du rythme, l'art du détail, qu'il soit musical ou culinaire [...] et, bien sûr, de troubles intrigues pour tenir son lecteur en haleine jusqu'à la dernière ligne. On a rarement aussi bien investi un billet de 20€."
Télé Star Jeux
 

" Comme un « pilote » très réussi à une prometteuse série, dont il serait dommage de rater aujourd'hui le début."
Philippe Blanchet, Figaro Magazine
 
 

"George Pelecanos a créé un personnage attachant, réussi, dont on attend avec impatience la suite des aventures."
Bruno Corty, Le Figaro littéraire

"Pelecanos est le seul vrai grand héritier de McBain, même si, dans son cas, le légataire ambitionne de dépasser le donateur. [...] [Il] est en train cle construire la plus passionnante des épopées de l'Amérique urbaine au temps de la déréglementation et de l'agonie des mythes fondateurs. C'est un mélange de Dos Passos et de Hammett en version ultrarapide."
Gérard Guégan, SudOuest

"Ses descriptions ultra-réalistes des communautés et de leur difficile cohabitation, des tensions raciales et sociales sont passionnantes, sociologiquement parlant. Fringues, musiques, ambiances, Pelecanos plante les décors comme personne et la ville devient un personnage à part entière."
Sarah Gandillot, 20 minutes

"Ce Spero Lucas vaut le détour, à la fois droit sorti d'un film d'action et pas inintéressant psychologiquement (il est notamment question d'adoption, thème cher à Pelecanos, qui a lui-même adopté trois fois)."
S.Cha., Libération - supplément Livres

"La prose sympa de Pelecanos qui aime ses personnages et qui croit dur comme fer que des parents aimants vous sauveront toujours du naufrage et des conneries."
Karen Lajon, La vie en noir, leJDD.fr

"Sens du détail, réalisme social et efficacité des dialogues : toutes les qualités de Pelecanos sont réunies."
Paris Match

"Une balade comme on aimerait en faire plus souvent. Et un excellent roman noir."
Y. P., M le magazine du Monde

"Mensonges, trahisons et règlements de comptes sanglants seront au menu. Impec."
L'Opinion indépendante du Sud

"L'enquête est palpitante, bien sûr, mais il y a plus : un sens très fin de la psychologie, une manière puissante de faire sentir le poids du destin... et l'espoir qui parfois, malgré tout, transfigure les pires situations."
La Dépêche du midi

"Comme un "pilote" très réussi à une prometteuse série, dont il serait dommage de rater aujourd'hui le début."
Philipe Blanchet, Le Figaro Magazine

"Le roman de Pelecanos est riche en détails sur la ville, la musique, le sport, la nourriture. Avec ce garçon qui ne se remet pas de la mort  de son père, respecte sa mère et son frère, aime les femmes, il a créé un personnage attachant, réussi, dont on attend avec impatience la suite des aventures."
Bruno Corty, Le Figaro littéraire

"Dans Une balade dans la nuit, sur fond de trafic de marijuana (à l’échelle d’une ville et non d’une cité ou d’un quartier), il démontre haut la main qu’écrire un thriller n’oblige pas à traiter à la légère les pulsions amoureuses de son héros ni ses souvenirs de la guerre en Irak. De fait, Pelecanos est en train de construire la plus passionnante des épopées de l’Amérique urbaine au temps de la déréglementation et de l’agonie des mythes fondateurs. C’est un mélange de Dos Passos et de Hammett en version ultrarapide."
Gérard Guégan, Sud Ouest

"Le romancier imagine une intrigue implacable chez les trafiquants de drogue de Washington DC. […] Fringues, musiques, ambiances, Pelecanos plante les décors comme personne et la ville devient un personnage à part entière."
Sarah Gandillot, 20 minutes

"Avec sa maestria habituelle, Georges Pelecanos nous offre un polar qui ne manque ni d’action ni de suspense. Et surtout, pas de finesse, car derrière l’enquête, il dépeint une société malade."
N.A., Télé Poche