Calmann-Levy

recherche avancée

Alfred Lenglet

Alfred Lenglet

Alfred Lenglet a fait ses études au Prytanée militaire de La Flèche avant de s’orienter vers une carrière dans la police nationale. Il a été directeur des RG en Saône-et-Loire, directeur de la sécurité publique en Haute-Loire. Commissaire divisionnaire, il est actuellement chef du service de nuit à Lyon. Passionné de littérature, il a déjà publié sept romans chez Souny.

Bibliographie

  • image 01
  • image 01
  • image 01
JEUX MORTELS EN HIVER

 « Ses polars, même si les intrigues sont complètement fictives, s'attachent à donner une image fidèle de ce que vivent réellement les policiers en France aujourd'hui. »
Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire. Lire l’article

« Loin de renier cet attachement aux territoires dans lesquels l'ont mené sa vie et sa carrière, l'écrivain-policier y ancre encore davantage sa plume avec [ce] deuxième roman. »
Hélène Harbonnier, La Voix du Nord. Lire l’article

« Une histoire actuelle, efficace, dont le charme tient autant à l'absence voulue de détails sanglants voire gore (dont abusent les auteurs actuels avec délectation), qu'aux plongées délicates dans la psyché de l'héroïne. »
Bourgogne magazine

« Toute la vie d'un commissariat de ville moyenne in veritas. »
Le Pèlerin

« Un polar à la française remarquablement mené. »
Le Courrier indépendant 

« Vous craquerez pour cet excellent polar écrit par un commissaire, qui maîtrise donc le sujet! […] On en redemande. »
M.P Femme Actuelle 

« Cette deuxième enquête est encore une fois magistrale ! »
Vivre LyonDU POISON DANS LES VEINES

"Un excellent roman policier"
Centre Presse

"Du poison dans les veines est un livre qui se lit d'une traite. L'auteur accroche son lecteur d'emblée [...] et sait l'emmener jusqu'à l'épilogue"
L'Éveil de la Haute Loire

"Vous aimez les polars à la française conjuguant suspense et terroir. Vous ne serez pas déçu par Du poison dans les veines !"
"Alfred Lenglet dépeint avec un vrai talent littéraire cette magnifique région"
Jean Luc Vezon, La Renaissance du Loir et Cher

"Une intrigue plausible, un terroir à savourer sans modération entre ses « horizons majestueux » et « la campagne mâconnaise, qui fournit une sorte de tableau cubiste »."
Jean-Luc Chabaud, La Montagne/Le Populaire du Centre

"Un polar viticole à savourer sans modération."
L. G., Sud Ouest

"Suspense bien mené, pas de blabla de procédure pour montrer que l'on est de la maison, pour son premier roman, le divisionnaire s'en tire remarquablement bien."
Bourgogne